« Femmes dirigeantes, ce qu’elles peuvent nous apprendre » – 23/01/2012

A l’occasion de la conférence « Femmes dirigeantes, ce qu’elles peuvent nous apprendre » qui s’est déroulée le 23 janvier 2012 sur le Campus Paris de ESCP Europe, Isabelle Deprez et Philippe Gabilliet, Professeurs, ont voulu lever le voile, au travers d’échanges avec des femmes talentueuses et des entreprises avant-gardistes, sur les secrets des femmes dirigeantes. Leur apprentissage, leur talent, leurs valeurs, leur mode de management et leurs différences expliquent la réussite de ces 7 femmes chefs d’entreprise invitées à témoigner :

  • Patricia Barbizet, Chairman de Christie’s International;
  • Françoise Gri, PDG de Manpower Group France & Europe du Sud;
  • Véronique Di Bénedetto, Directrice Générale France d’Econocom ;
  • Patricia Delon, Directrice Executive Département Commercial de la RATP,  Présidente d’ESCP au Féminin ;
  • Sophie Reynal, Associée-Fondatrice d’AlliA Finance, Présidente d’HEC au Féminin  
  • Valérie Tandeau de Marsac, Associée chez JeantetAssociés, Présidente de voxFemina;
  • Frédérique Clavel, Associée Gérante, Fincoach et Présidente, Fédération Pionnières.

Laurent Depond, Vice-Président Diversité, Groupe France Télécom-Orange et Jean-Michel Monnot, Vice-Président, Group Diversity & Inclusion, Directeur de la Diversité Europe, Sodexo ont également éclairé le débat sur les enjeux de la diversité et les actions menées en matière de recrutement et de gestion des carrières des femmes.

D’après leurs échanges il ressort que les femmes excellent en tant que dirigeantes mais qu’elles sont encore trop peu nombreuses à des postes de décision et de pouvoir.

La quête du pouvoir exige, a indiqué Isabelle Deprez, « d’accroître sa capacité d’influence, d’apprendre à se mettre en scène et d’apprendre à se faire connaître en jouant sur les trois niveaux d’influence possibles : l’influence rationnelle, l’influence émotionnelle et l’influence symbolique », livrant également à l’assistance les 5 piliers qui permettent de passer du stade de manager à celui de leader et dirigeante :

  1. Oser être soi,
  2. Oser s’affirmer,
  3. Oser se mettre en scène,
  4. Oser le leadership,
  5. Inspirer et transformer ».

Mercedes Erra, Présidente Executive, Euro RSCG Worldwide, retenue en dernière minute a adressé un message aux participantes et aux femmes d’une manière générale, les exhortant- notamment -à lutter contre elles-mêmes : « Dans la quête des responsabilités et du pouvoir, dans l’entreprise, le pire ennemi des femmes c’est elles-mêmes : c’est contre elles-mêmes qu’elles doivent lutter : leurs hésitations à prendre les rennes, leur manque de confiance en elles, leur sens exacerbé du devoir familial et maternel qui les bloque au moment même où elles sont en position de grimper. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s